Women’s Tales #3
The Woman Dress

The Woman Dress
réalisé par Giada Colagrande

Le film, qui met en scène l’actrice italienne Maya Sansa, comprend une bande sonore ensorcelante écrite spécialement pour le film par le trio d’électro-pop Au Revoir Simone.

Après « The Powder Room », l’histoire féérique de Zoe Cassavetes pleine d’opulence et de glamour, et « MUTA », le film noir de Lucrecia Martel qui met en scène des divas de la mode mutantes, « The Woman Dress » se déroule encore dans un monde de glamour et de désir 100 % féminin. Mais cette fois-ci, l’obsession pour la mode atteint des sommets, dans un conte métaphysique de transcendance et de rituels.

Une assemblée d’élégantes sorcières se tient autour d’un chaudron bouillonnant dans une caverne obscure où sont suspendus des fantômes de robes.

Maya Sansa est déshabillée et emmenée dans un bain, où on lui pique le doigt pour prélever son sang. Les sorcières, interprétées par Heather D’Angelo, Erika Forster et Annie Hart d’Au Revoir Simone, se mettent alors à tourner en rond en chantant dans une langue étrange. Alors que la fumée se dissipe, on voit que Maya Sansa a fait le sacrifice ultime : se transformer en l’objet de son désir, une jolie robe rouge sang.

Le film, où l’on voit des robes clés de Miu Miu, joue sur le langage surréaliste, avec son rideau de velours rouge, sa langue inversée et sa mise en scène onirique.

LE MAKING-OF