STACK

Pour le défilé Miu Miu Printemps/Été 2018, AMO revisite le formel au Palais d’Iéna.

Une installation horizontale obstrue l’espace, dominant l’environnement et jouant un rôle d’infrastructure, afin de casser la linéarité sévère de la salle hypostyle d’Auguste Perret. Une accumulation irrégulière de briques génère un système de niveaux fragmentés à partir desquels les invités ont divers degrés de proximité avec les pièces présentées. Une rangée continue de chaises en plastique est disposée autour de la structure centrale, créant un podium à mi-chemin entre l’intime et le spectaculaire.



L’ambiance du défilé repose sur l’association simple et inattendue des matières. L’accumulation exagérée magnifie leur présence étrange dans la rigueur du Palais. L’entrée de la lumière naturelle dans l’espace est contrôlée et filtrée par l’utilisation d’écrans en plastique, qui projettent un spectre de couleur dans la pièce et créent un juste milieu entre l’échelle de l’intervention et le caractère monumental de l’installation.